Contactez-nous
+ (33) 06 20 47 18 57
Mail
contact@fmtc.fr
Horaires
lundi-Vendredi: 09.00-20.00
le poumon selon la médecine chinoise mtc

Le Poumon en médecine chinoise

Le Poumon en Médecine  Chinoise (MTC) est l’un des organes les plus importants du corps humain. Il est également souvent associé aux autres organes en médecine chinoise : Rate, Foie, Rein, Cœur.

Selon la MTC, le Poumon est responsable de la respiration, de la circulation de l’énergie, de la régulation de la température corporelle, de l’immunité et de l’équilibre émotionnel.

Dans cet article, nous allons examiner plus en détail le rôle du Poumon en MTC, ainsi que les symptômes et les troubles associés à cet organe.

Le rôle du Poumon en MTC

Le Poumon est considéré comme l’un des cinq organes Yin de la MTC, et est associé à l’élément Métal. Selon la MTC, le Poumon est responsable de la respiration et de la circulation de l’énergie dans le corps.

Le Qi du Poumon est responsable de la respiration, de la circulation de l’énergie, de la régulation de la température corporelle, de l’immunité et de l’équilibre émotionnel. Le Poumon est également responsable de la diffusion de l’eau dans le corps et de la régulation de la transpiration.

Fonctions du poumon en médecine occidentale

En médecine occidentale, le poumon est un organe essentiel du système respiratoire, dont la fonction principale est de fournir de l’oxygène au corps et d’éliminer le dioxyde de carbone. Le processus de la respiration commence avec l’inhalation de l’air dans les poumons, où l’oxygène est extrait et transféré dans le sang. Le sang oxygéné est ensuite transporté vers toutes les parties du corps par le système circulatoire.

Le poumon a également d’autres fonctions importantes en médecine occidentale, notamment :

  • Régulation du pH sanguin : Les poumons régulent l’équilibre acido-basique du corps en éliminant le dioxyde de carbone qui peut augmenter l’acidité du sang.
  • Défense immunitaire : Les poumons produisent du mucus pour piéger les particules étrangères telles que les bactéries, les virus et les allergènes. Les cellules immunitaires présentes dans les poumons combattent également les infections.
  • Régulation de la pression artérielle : Les poumons produisent une substance appelée l’angiotensine qui régule la pression artérielle en réduisant la taille des vaisseaux sanguins.
  • Régulation de la température corporelle : Les poumons aident également à réguler la température corporelle en éliminant la chaleur du corps lors de l’expiration.

En somme, le poumon joue un rôle vital dans le maintien de la santé et du bien-être en médecine occidentale en assurant l’oxygénation des cellules et l’élimination des déchets gazeux.

poumon médecine chinoise

Différences Fonction du poumon entre la médecine occidentale et la médecine traditionnelle chinoise

Il existe des différences notables dans la façon dont la médecine occidentale et la médecine traditionnelle chinoise (MTC) perçoivent la fonction du poumon.

En médecine occidentale, le poumon est considéré comme un organe respiratoire qui permet la respiration et l’oxygénation du sang. Il est également impliqué dans l’élimination des déchets gazeux comme le dioxyde de carbone. En outre, le poumon a un rôle important dans le système immunitaire en produisant des anticorps qui aident à combattre les infections.

En revanche, en MTC, le poumon est considéré comme un organe complexe ayant des fonctions plus larges que la simple respiration. Le Poumon en médecine chinoise est considéré comme le maître de Qi (énergie vitale) du corps et est responsable de la diffusion et de la descente de l’énergie dans tout le corps.

Il est également considéré comme un organe de transition entre le corps et l’environnement extérieur. Le Poumon est associé à la peau et est considéré comme le premier organe en contact avec les éléments extérieurs. Il a également un rôle important dans la régulation de l’eau et de l’humidité dans le corps.

A LIRE  Qu'est ce que la moxibustion ?

En somme, la fonction du poumon en médecine occidentale est plus axée sur les aspects respiratoires et immunitaires, tandis qu’en MTC, elle est plus globale et implique également la régulation de l’énergie vitale, de l’humidité et de l’interaction avec l’environnement extérieur.

Symptômes et troubles associés au Poumon en MTC

Le Poumon est sujet à divers symptômes et troubles correspondant à des syndromes. Les symptômes courants incluent la toux, l’essoufflement, la respiration sifflante, la congestion thoracique, la transpiration excessive, la sécheresse de la gorge, la voix rauque, la fièvre, les frissons et la douleur thoracique. Les troubles associés au Poumon incluent l’asthme, la bronchite, l’emphysème, la pneumonie, la grippe, la sinusite et les allergies.

La spécificité du méridien du poumon en MTC

En médecine traditionnelle chinoise, le méridien du poumon est considéré comme un des principaux méridiens qui parcourt le corps. Ce méridien est associé à la fonction respiratoire, mais il a également des liens avec d’autres fonctions corporelles. Le méridien du poumon est en relation avec la peau, les cheveux, les muqueuses, le système immunitaire, et est également associé à l’émotion de la tristesse.

Le méridien du poumon commence dans la région thoracique et se dirige vers le haut jusqu’au cou, avant de bifurquer en deux branches qui traversent les bras et se terminent au niveau du pouce. C’est pourquoi, en acupuncture, l’utilisation de certains points d’acupuncture du méridien du poumon peut aider à traiter diverses affections respiratoires, mais aussi des troubles cutanés, des troubles immunitaires, et même des troubles émotionnels.

En résumé, le méridien du poumon est un élément clé en médecine traditionnelle chinoise, associé à des fonctions respiratoires, cutanées, immunitaires et émotionnelles, et peut être stimulé par l’acupuncture pour aider à traiter diverses affections et maintenir la santé globale du corps.

Les traitements du Poumon en MTC

La MTC offre divers traitements pour les troubles du Poumon, notamment l’acupuncture, la moxibustion, le Qi Gong et la pharmacopée chinoise. L’acupuncture est une méthode couramment utilisée pour traiter les troubles respiratoires, et consiste à insérer des aiguilles dans les points d’acupuncture pour stimuler la circulation de l’énergie dans le corps.

La moxibustion est une méthode qui implique la combustion de moxa, une plante séchée, près des points d’acupuncture pour stimuler la circulation de l’énergie. Le Qi Gong est une pratique de méditation et de mouvements qui peut aider à renforcer le Poumon et à améliorer la respiration. La pharmacopée chinoise utilise des herbes et des plantes pour traiter les troubles du Poumon, en ciblant spécifiquement les symptômes et les déséquilibres énergétiques.

Le Poumon gouverne « la voie des eaux »

En médecine traditionnelle chinoise, le Poumon gouverne la voie des eaux. Selon le Suwen au chapitre 21, les liquides organiques pénètrent dans l’estomac, la partie pure monte à la Rate qui la fait monter au Poumon. Le Poumon est responsable de la descente des liquides vers la vessie en régulant la voie des eaux.

La Rate envoie les vapeurs des liquides organiques sous forme de Jin à la peau et aux muscles, et de Ye à l’intérieur du corps. La fonction de diffusion du Qi du Poumon assure une diffusion rapide des liquides dans tout le corps pour nourrir, humidifier et protéger chaque tissu et organe. Elle permet également l’élimination des eaux usées et des impuretés, grâce à la respiration et à l’évaporation due à la transpiration.

En outre, elle assure l’élimination des impuretés par la descente sur le Rein et la vessie pour se transformer en urine et être évacuée par la miction. Si la circulation des liquides est perturbée, cela peut causer des symptômes tels que des œdèmes sur le haut du corps, des mucosités, des transpirations excessives ou insuffisantes, ainsi que la rétention d’urine chez les personnes âgées.

A LIRE  La douleur en médecine traditionnelle chinoise

 Le Poumon s’ouvre au nez

En MTC, le nez est en relation directe avec le Poumon. Lorsque le Qi de cet organe est en bonne santé et puissant, la respiration est fluide et l’odorat est normal. En revanche, si le Qi du Poumon est faible ou attaqué par des facteurs pathogènes tels que le Qi pervers ou le Xié Qi, le nez se bouche, des éternuements peuvent survenir et l’odorat peut être altéré voire perdu.

Le Poumon peut également être affecté par la chaleur, entraînant des épistaxis et une perte de l’odorat. Il est également responsable de la voix, et une aphonie ou un enrouement peuvent être des signes d’une altération de cet organe. Les liquides sont également sous le contrôle du Poumon, notamment les sécrétions nasales.

Selon le chapitre 23 du Suwen, le Poumon a un rôle dans la régulation de ces sécrétions. Si la diffusion du Qi et des liquides est normale, le nez est correctement humidifié et lubrifié par les sécrétions nasales, ce qui aide à protéger l’organisme contre les facteurs pathogènes externes.

Cependant, si les fonctions de diffusion et de descente du Qi du Poumon sont perturbées, les sécrétions nasales peuvent s’accumuler et entraîner une obstruction nasale ou un écoulement nasal. En cas d’atteinte du Poumon par la Chaleur ou par les Glaires-Chaleur, les sécrétions nasales peuvent devenir jaunes et épaisses. En cas de sécheresse, les sécrétions nasales peuvent être insuffisantes et la muqueuse nasale peut être trop sèche.

Le poumon abrite le Po en MTC

En MTC, le Poumon est considéré comme un organe vital qui est responsable de la respiration et de la circulation de l’énergie Qi dans tout le corps. Il est également associé à plusieurs fonctions mentales et émotionnelles, notamment la tristesse, la mélancolie et l’anxiété.

Selon la MTC, chaque organe est associé à un esprit appelé « Shen », et pour le Poumon, cet esprit est appelé « Po ». Le Po est considéré comme l’esprit animal de l’homme et est associé à la conscience corporelle, à l’intuition et à l’instinct de survie. Il est également associé à la respiration, car il est responsable de la prise de conscience de la qualité de l’air que nous respirons.

En plus de son rôle physique, le Poumon est également associé à la capacité de se libérer du passé et de la tristesse, de laisser aller les émotions négatives et d’embrasser les nouvelles expériences. Ainsi, maintenir la santé du Poumon est important pour assurer un équilibre émotionnel et mental sain.

L’exercice régulier est également important pour maintenir la santé du Poumon.

L’exercice aide à augmenter la capacité pulmonaire et peut améliorer la fonction respiratoire. Il est recommandé de faire de l’exercice régulièrement, de préférence une activité qui implique une respiration profonde, comme le Qi Gong, le tai chi, la natation ou la marche rapide.

Maintenir une bonne hygiène de vie est également important pour la santé du Poumon en MTC. Il est recommandé de se laver régulièrement les mains pour prévenir les infections respiratoires. Les personnes souffrant de problèmes respiratoires devraient éviter les zones avec une mauvaise qualité de l’air, comme les zones industrielles ou les grandes villes.

Enfin, il est important d’éviter les changements brusques de température, qui peuvent stresser les poumons. Les personnes souffrant de problèmes respiratoires devraient éviter les températures extrêmes et les changements brusques de température, en portant des vêtements chauds en hiver et en évitant les environnements climatisés excessivement froids en été.

A LIRE  les points d'acupuncture en médecine traditionnelle chinoise

Conseils pour maintenir la santé du Poumon en MTC

La MTC offre également des conseils pour maintenir la santé du Poumon. Il est recommandé de pratiquer une respiration profonde, d’éviter les irritants pulmonaires tels que la fumée de cigarette, de manger une alimentation saine et équilibrée, de faire de l’exercice régulièrement, de maintenir une bonne hygiène de vie et d’éviter les changements brusques de température.

La respiration profonde est essentielle pour maintenir la santé du Poumon en MTC. En inspirant profondément, on peut aider à éliminer les toxines des poumons et augmenter le flux d’oxygène dans le corps. La pratique de la respiration profonde peut également aider à réduire le stress et l’anxiété, ce qui peut avoir un impact négatif sur la santé du Poumon.

Il est également important d’éviter les irritants pulmonaires tels que la fumée de cigarette. La fumée de cigarette contient de nombreux produits chimiques toxiques qui peuvent endommager les poumons. Les personnes souffrant de problèmes respiratoires devraient éviter de fumer et éviter les endroits où la fumée de cigarette est présente.

Une alimentation saine et équilibrée est également importante pour maintenir la santé du Poumon. Les aliments riches en antioxydants tels que les fruits et légumes peuvent aider à réduire l’inflammation des poumons et à renforcer le système immunitaire. Les acides gras oméga-3, présents dans les poissons gras, peuvent également aider à réduire l’inflammation.

Le méridien du Poumon et l’acupuncture

En médecine chinoise, le méridien du poumon est l’un des douze méridiens principaux utilisés en acupuncture pour réguler l’énergie vitale du corps, ou le Qi. Le méridien du poumon commence dans la région thoracique supérieure et s’étend le long des bras jusqu’au bout des doigts. Dans cet article, nous allons explorer les caractéristiques du méridien du poumon en médecine chinoise.

Selon la médecine chinoise, le méridien du poumon est responsable de la respiration et de la circulation de l’énergie vitale dans le corps. Il est également impliqué dans la régulation de l’immunité et de la peau. En outre, il est étroitement lié aux fonctions émotionnelles et mentales, car il est associé à la tristesse et à l’anxiété.

En acupuncture, la stimulation du méridien du poumon est utilisée pour traiter une variété de conditions médicales, notamment les maladies respiratoires telles que l’asthme et la bronchite, ainsi que les problèmes de peau tels que l’eczéma et l’acné. Les praticiens utilisent des aiguilles d’acupuncture pour stimuler les points le long du méridien du poumon, aidant ainsi à rétablir l’équilibre du Qi et à améliorer la santé générale.

Il est important de noter que la médecine chinoise considère le corps dans son ensemble et que le méridien du poumon est étroitement lié aux autres méridiens et organes du corps. En combinant l’acupuncture avec d’autres thérapies chinoises telles que la moxibustion et la thérapie par les ventouses, les praticiens peuvent aider à traiter une grande variété de maladies.

En conclusion, la MTC considère le Poumon comme un organe important pour la santé globale du corps. En maintenant une bonne santé du Poumon, on peut améliorer la santé globale de l’organisme. La pratique de la respiration profonde, l’évitement des irritants pulmonaires, une alimentation saine et équilibrée, l’exercice régulier, une bonne hygiène de vie et l’évitement des changements brusques de température sont des moyens simples mais efficaces de maintenir la santé du Poumon en MTC.